mardi 18 avril 2017

Classement des statues: la Commune a été avertie officiellement

La commission départementale des objets mobiliers s'était réunie à la date du 1er Mars et avait voté à l'unanimité la protection de La Vierge à l'Enfant et du St Fiacre en pierre polychrome du XVIè.

C'est maintenant officiel, ces deux statues sont inscrites au titre de monuments historiques.

lundi 13 février 2017

Les Anges Gardiens de l'Art

Notre Assemblée Générale Annuelle est l'occasion de rencontrer nos adhérents. De 1966 à 1973, l'Eglise St Pierre de LA CHAPELLE LASSON fit l'objet de travaux entrepris par de jeunes volontaires pendant leurs vacances: l'un deux nous raconte.
Les Anges Gardiens de l ‘ Art


Je ne me souviens plus de ce Saint - Fiacre . Avec son nom à être tiré par quatre chevaux noirs , il est sorti au galop de ma mémoire . Par contre , en voyant la photo de la Vierge à l'Enfant , mon regard est descendu immédiatement sur ses mains , à la recherche du doigt cassé.

Elle se tenait droite sur son piédestal. Un léger déhanché contrebalançait le poids de l‘enfant supporté par le bras gauche un peu tendu, la main droite accompagnant son maintien d‘un geste rassurant. Le mouvement du drapé rouge et bleu ourlé d'or soulignait la posture et entraînait notre regard du socle à la toge , puis la main rassurante , l‘enfant , son regard attendri sur les yeux de sa mère pensive .

Paul , le jeune abbé qui dirigeait le Chantier de Jeunes , aimait préciser que cette Vierge à l'Enfant provenait de l'École Troyenne de Sculpture , fin XVIème .

 “ C‘est la meilleure époque pour ce type de sculpture ... " précisait - il. Ainsi donc, tout comme la plupart d ‘ entre nous , la Vierge à l‘Enfant était d‘origine champenoise . A quelques siècles prêt , l‘une ou l‘autre de nos mères aurait pu servir de modèle au talentueux sculpteur .

Et ainsi donc , l'une ou l'autre d‘entre nous aurait pu être la grande sœur ou le frangin du p’tit jésus . Nous avions une très forte charge affective à l‘égard de cette mère d‘une beauté apaisante . Elle rayonnait , tel un trésor , de toute son humanité bienveillante .
Et c‘est là que tout s‘est un peu gâté .

Notre tâche quotidienne de taille de craie , de gâchée de chaux , de pose de blocs fût interrompue par l‘arrivée de deux lascars tout droit sortis du film “ Le Parrain “ de Francis Ford Coppola . Cheveux gominés, imper impecc , chaussures bicolores , ils se sont dirigés lentement vers la Vierge à l‘Enfant sans nous jeter le moindre regard .
S ‘ adressant à Paul qui venait sur eux , le plus râblé lui dit
... Ces temps - ci , de nombreux vols d‘objets sacrés ont eu lieu dans les églises ... Vous n‘avez pas été inquiétés ? ... une statue comme celle - ci vaut son pesant de cacahuètes ... çà serait dommage de la perdre ..." Il tend à Paul une carte . “ ... notre entreprise protège les œuvres d‘art ... Si vous êtes intéressés , téléphonez - nous ... et on viendra chercher ce que vous voulez protéger ... nous sommes en banlieue parisienne ... à bientôt peut-être".
Sur ce , ils s‘en vont aussi vite qu‘ils nous étaient apparus

Les Anges Gardiens de l ‘ART
33 , rue d ‘ Ivry sur Seine
94 - Vitry sur Seine
Tél. ...
je ne me souviens plus du téléphone

A quelques détails prêt , le contenu de la carte ... c'était çà. Précisément , comme le soir même je devais rejoindre Paris , je proposais à Paul de visiter cette entreprise . Il devait y en avoir de belles œuvres à contempler incognito dans un tel endroit .
Je me suis retrouvé rue d'Ivry sur Seine à Vitry sur Seine . La recherche du hangar de stockage d ‘œuvres d ‘art fut difficile à trouver. Une vaste friche de démolition occupait l‘ espace . Si la rue commençait de 1 à 7 , elle reprenait à 77 pour se terminer à 97 ... Pas de numéro 33 ...

Le lendemain , de retour au Chantier de Jeunes , quand j‘ai raconté l‘entourloupe à Paul , il y a eu comme un vent de panique .
Nous avons couché la Vierge et son Enfant sur un brancard à grandes roues qui devait , il y a longtemps , servir pour les enterrements . Pour faire le récit plus authentique , je dirais que nous avons calé son dos avec de la paille . Et comme si on allait nous la voler alors que nous l'avions rendue mobile , nous nous sommes mis à pousser , à tirer le chariot sur le carrelage de l‘église ... à travers les graviers du cimetière ... Sur la route tout en prenant de la vitesse jusqu‘ à un endroit de La Chapelle Lasson où habituellement nous stockions tentes et matelas . En passant la grille prestement ouverte par Paul ... je ne sais plus si c‘est Vital , Daniel ou Maxime ... mais celui - là a voulu maintenir la Vierge en déport dans le virage à l‘entrée de la courette ...
Un doigt est tombé ... je ne sais plus si c‘est Jacqueline , Guillemette ou Charlotte ... mais celle-ci l’a ramassé . Le doigt de la Vierge a bien failli devenir caillou parmi les cailloux . Nous avons glissé la statue entre deux matelas , dans l‘obscurité d‘une tanière . On ne pouvait plus nous la voler .

Le lendemain , il y avait comme un trou noir sur le piédestal . Nos éclats de rire ne fusaient plus sous la voûte de craie . Le temps de ranger les outils , de balayer l'église ... et le Chantier de Jeunes s'est arrêté là ... Ensuite nous avons commencer à vieillir.