mercredi 31 octobre 2018

Bulletin d'information - Novembre 2018

Notre Association aura bientôt 4 ans d'existence: il est donc temps de faire un point sur l'avancement du dossier de sauvegarde de l'Eglise St Pierre.
téléchargez ce bulletin ici 



L’église Saint-Pierre, date du 12ème siècle et est classée « Monuments Historiques » depuis 1972. Elle est de style gothique primitif.


De 1967 à 1973, plusieurs  équipes de jeunes travaillèrent sur le chantier avec l’abbé Paul Royer, assistées, au point de vue matériel, par des agriculteurs du village et des entreprises.
Puis au début des années 80, ce furent les vitraux qui furent restaurés.

Aucuns travaux de restauration n’ont été effectués depuis.
Par contre la tempête du 26 décembre 1999 a laissé des traces avec un effondrement de la voûte dès Janvier 2000.

Nous avons alors fait appel à l’Architecte des Bâtiments de France en 2004. Le 1er devis s’élevait à 2 millions d’€ HT. Les perspectives de financement étaient faibles.
En septembre 2012, une nouvelle expertise faisait monter la note à 3 millions d’€
Bien que la société EPURON, gestionnaire du parc éolien nous promette 170 000 €, revu à la baisse à 140 000 € en 2014 lors de sa mise en service, le budget était loin d’être bouclé.

Dans le but de nous faire connaitre nous avons organisé notre 1er concert dans l’église d’Anglure le 12 octobre 2014. Maintenant, chaque année, nous renouvelons ce spectacle suivi par 250 à 300 personnes environ.

L’ « association pour la sauvegarde de l’église Saint-Pierre de La Chapelle-Lasson » a été créée lors de l’assemblée générale du 24 novembre 2014, reconnue officiellement le 13 décembre 2014. Nous sommes habilités par les Finances Publiques à recevoir des dons donnant droit à réduction d’impôts de 66 %.
Cette reconnaissance officielle va nous permettre de déposer des appels aux soutiens (moral et financier) auprès du public et d'être pris en considération par les financeurs institutionnels.
Coté technique les études se poursuivent avec la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles) et les Bâtiments de France. Le but initial était de pouvoir rouvrir l’église au public. Un pré-diagnostic s’élèvait à 1 million d’€. Mais, un moment envisagé, l’enlèvement du beffroi, lui aussi classé, doit rester à son emplacement initial, d’où un coût supplémentaire, et un montant désormais fixé à 1 460 000 € HT.

En cette année 2018, l’architecte a réalisé le projet définitif pour la demande d’autorisation des travaux, en intègrant les avis émis pour l’accès aux personnes à mobilité réduite et à la sécurité. L’autorisation des travaux est accordée fin septembre.

Le dossier de consultation des entreprises est en cours de même que l’acheminement de l’électricité.

Le début des travaux est toujours prévu au cours du 1er semestre 2019.

Nous vous tiendrons informés du suivi de ce projet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire