mercredi 30 novembre 2016

ARCHITECTURE - Note N°1 - Les décorations

EGLISE ST PIERRE de LA CHAPELLE LASSON

La décoration



   

L'intérêt de l'église de La Chapelle Lasson réside dans la qualité de l'architecture: équilibre des volumes, sobriété des formes, proportions des différentes parties. C'est à travers la structure même du bâtiment que s'exprime toute sa beauté.



Il n' y a donc presque aucun élément décoratif:

  • à l'intérieur: les chapiteaux







  • à l'extérieur:


    • la corniche en haut des murs gouttereaux sous la toiture, décorée par une alternance de têtes et de fleurs.
    • cette décoration est reprise par une frise qui surligne l'arc brisé des 7 fenêtres du cœur avec le même motif de fleurs reposant sur deux têtes

      Cette décoration, qui a été mise en place pour les seules fenêtres du choeur, manifeste la dignité et l'importance de cette partie de l'édifice: on ne peut pas ne pas la voir.
Il est intéressant de noter que cette décoration et cette mise en valeur est aussi pratiquée dans d'autres églises de la région datant de la même époque:


  • Norroy      (S-E de Vitry le François)
  • Chœur roman du XIè et XIIè

    . Arzillères
    (Sud de Vitry)

    . Chœur gothique du XIIè et XIIIè





  • Dampierre (Aube):
  • Le Chœur uniquement est du XIIè et XIIIè , il a été lui même modifié en même temps que les divers reconstructions successives, l'oculus avec remplage a été rajoué au programme primitif.





  • L'Isle-Aubigny (Aube)
     
La Chapelle Lasson
L'Isle-Aubigny
Le Chœur seul est gothique primitif XIIè-XIIIè,
le reste de l'église est flamboyant
La ressemblance entre les chœurs est tellement frappante que l'on pourrait s'y tromper, mais cet un édifice plus modeste.






L'architecture des 5 églises comporte des points communs:


  • une abside à 3 pans coupés
  • un système de contreforts semblables, assez légers


  • une frise sous le toit décorée de têtes et fleurs biens séparées











  • l'arc au dessus des fenêtres de chœur décoré par ces mêmes motifs de fleurs séparées, reposant sur deux têtes













Il est à noter que ces églises aux XIIè et XIIIè siècles étaient situées dans la sphère d'influence, ou sous l'autorité, des comtes de Champagne et de l’évêque de Troyes, région qui fut le berceau des templiers.
Il existe certainement d'autres églises qui pourraient enrichir ce rapprochement.

Ces décorations sont dans un état de conservation différent: les avatars de l'histoire, l'entretien plus ou moins suivi des édifices, la qualité de la pierre.



A la Chapelle Lasson, ces sculptures ont été réalisées dans la craie, qui est un matériau fragile. L'entourage des fenêtres, qui est soumis au vent, à la pluie et au gel, a beaucoup souffert. Si les travaux projetés prévoient la restauration de cette décoration essentielle, il sera nécessaire de la refaire dans une pierre non gélive (type "Charentenais") qui ressemble à la craie, sans en avoir la fragilité.

P.R.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire